Autres paysages

Pour cette première exposition parisienne, le strasbourgeois Christophe Wehrung nous propose des paysages aux couleurs franches, spontanées, parfois exubérantes et toujours pleines de vie.

Christophe Wehrung

 

du 24 avril au 8 juin 2014
Vernissage jeudi 24 avril à partir de 18h00

  • Dossier de presse

    On le connaissait pour son travail du portrait et sa palette plutôt économe. Virage spectaculaire pour Christophe Wehrung qui aligne désormais des paysages aux couleurs fauves.

    Ces paysages nous sont familiers: des vignes, des coteaux, la profondeur des sous-bois, une plaine qui s’étale et dont l’horizon est barré par la ligne ondulante de la Forêt-Noire.

    Certes, Christophe Wehrung n’est pas allé chercher loin ce qu’il s’est décidé à peindre. Mais qu’importe, puisque pour lui, plus que le motif, c’est l’aventure de la toile qui prime.

    Et quelle aventure au regard de ce à quoi l’artiste strasbourgeois nous avait jusqu’alors habitués ! Il s’agit ici non plus d’un travail du portrait, dans une touche à l’expressivité quasi-janséniste, mais d’une confrontation à la nature dans une couleur portée par toutes les audaces, d’une tonicité extrême, dans le droit fil de ce que les Fauves ou Die Brücke avaient inauguré au début du siècle dernier. ...

    ... Ce jaune citron qui s’invite sur la toile de façon totalement décomplexée, ces mauves qui nichent aux creux des forêts, toute cette symphonie de couleurs, d’accords de ton, de recouvrements, Christophe Wehrung l’orchestre depuis deux ans avec une véritable jubilation. Un pur langage de la peinture qui le ravit: «Quand par exemple, je peins une vigne, je ne suis pas dans la vigne, mais dans la couleur, dans la matière ... Presque dans l’abstraction !», s’exclame- t-il, ravi d’une liberté qu’il n’avait pas auparavant, lorsqu’il évoluait dans le cadre plus contraignant des séances de pose avec ses modèles.

    De ces explorations virevoltantes, de toutes cette énergie formelle, Christophe Wehrung parvient à extraire, sur des formats parfois imposants, des paysages portés par une vitalité et une poésie tout en vibration nerveuse - une sensation proche de l’enchantement.

    Texte de Serge Hartmann - Les Dernières Nouvelles d’Alsace

  • Biographie

    Né en 1967 à Ingwiller (67), Christophe Wegrung est diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg.

    Peintre, graveur et sculpteur, il vit et travail à Strasbourg.

  • Expositions  (sélection)

    2013

    «D’ici et d’ailleurs» peintures au Centre  d’Initiation à la Nature et l’Environnement de Bussiere

    2012

    Forest Art - réalisation de sculptures monumentales sur bois dans la forêt du Tronçais.

    2011

    Exposition de dessins et de sculpture - IFCE

    Sculptures, médiathèque André Malraux, Strasbourg

    Salon d’art contemporain Carquefou - Bretagne

    2008

    Exposition de gravures - Galerie No smoking

    Exposition de groupe au château de Thanvillé

    Exposition de groupe: «Empreintes» à la galerie Patricia Oranin à Pont l’Abbe (Finistère)

    Exposition à Albi dans le cadre du festival de gravure en taille d’épargne.

    2006

    «Corps-accord» - Exposition de groupe à la galerie «No smoking» à Strasbourg

    2005

    Exposition personnelle à Küssnacht, Suisse

    Biennale de la gravure - Morhange

    Galerie Zoo - Strasbourg

    2003

    CCI - Strasbourg

    Exposition d’art contemporain -Bouxwiller

    L’intranquille - Peintures et gravures

    Galerie Zoo, peintures  - Strasbourg

     

en ligne

Site de Christophe Wehrung

Télécharger le dossier de presse

www.imagineo.fr