le visible est un battement dans lequel le temps a eu lieu ...

Jean-Christophe Bailly

Télécharger le dossier de presse

en ligne

Site d'Anne-Laure H-Blanc

Anne-Laure H-Blanc

du 26 au 29 novembre 2015

  • Dossier de presse

    Il faudra sans doute entrer dans ce travail autrement que par le simple regard. Ne pas se contenter de cette ligne d’horizon, de ces ombres  ottantes, de ces espaces intermédiaires, ni même de ces interstices. Ce qu’il faut voir est au-delà. Certes, l’œil y perçoit, y saisit une impression, une sensation de paysage, de végétal mais l’intention n’est pas là ! Car ce travail appelle une autre manière de regarder et de voir.

    Ce qui est là sous nos yeux n’est pas ce qui est, et ce qui demande de s’attarder. Car là n’est pas ici la véritable présence qui anime le paysage, mais bien "ce" qui le constitue, "ce" qui fait l’humus du Lieu. Le paysage n’est qu’en apparence saisi, même s’il est en réalité saisissement.

    Ce qui est là, se nourrit d’une présence au-delà de leur surface où chaque surface qui tremble et s’organise (...) ouvre essentiellement sur le dehors1; d’un dehors qui lui confère une substance dépassant la seule repré- sentation. Dès lors, le paysage devient prétexte, dans un aller-retour subtil entre l’œuvre représentée, l’œil qui la perçoit, la mémoire qui désormais lui confère souf e de vie.

    Car ces œuvres animent et s’animent par l’intelligence rusée2 qu’elles suscitent. Elles conduisent le complice de l’œuvre, celui qui la regarde, à mobiliser sa mémoire plus sûrement que son regard. A la fois ré exives et sensorielles, elles agissent tel un miroir et exigent du regardeur qui s’y plonge, un lâcher prise.

    Espace et temps, esprit du lieu et impermanence sont convoqués en un seul regard. Et les  gures qui s’y entremêlent font lien, ouvrent des franchissements possibles à ce qui, dans un même mouvement, retient la mémoire et la libère, pour retrouver cette forme qui pourtant continue d’exister, mais derrière nous, au- dessus, autour, lointains où ne s’accumule plus que l’être de notre passage, crête d’où déjà ne ruisselle plus que l’éternité de l’instant3.

    Restituer ce qui a été.

    [1] M. Corajoud, Le paysage c’est l’endroit où le ciel et la terre se touchent

    [2] Détienne M. et Vernant J.P., Les ruses de l’intelligence. La mètis des grecs.

    [3] Yves Bonnefoy, L’Arrière-Pays

  • Biographie

    Née en 1968 à Albertville (Savoie), elle vit et travaille à Varces (Isère).

    Après des études universitaires de Lettres, Théâtre et Arts plastiques, elle se spécialise en gravure et dessin aux Beaux-Arts de Grenoble.

    En 2004, elle créée La Petite Fabrique, maison d’édi- tion dédiée au livre d’artiste.

    Depuis une dizaine d’année, ses travaux sont réguliè- rement exposés en France.

    Anne-Laure H-Blanc est aussi présente dans de nom- breux salons de bibliophilie

  • Expositions  (sélection)

    2015 • Exposition de  n de résidence, Centre Culturel de Toji, Wonju-Si, Corée du Sud • Galerie Arte Nostrum, Dieule t

    2014 • Attention fragile, exposition collective, Le Belvédère, Saint Martin d’Uriage

    2013 • Du versant de l’ombre, exposition person- nelle Galerie Imagineo, Paris

    • L’arrière Pays, exposition personnelle Galerie Le Soleil bleu, Lodève

    2012 «Lointains intérieurs», Galerie Alter Art, Grenoble.

    2011 «Où vont les chemins qui se perdent...», Bibliothèque Gilbert Dalet, Crolles.

    2011 «Frondaisons», Médiathèque Georges Brassens, Claix.

    2010 Exposition collective «Petit format», Galerie Alter-Art, Grenoble.

    2009 Exposition de livres d’artistes, peinture et estampes à la Médiathèque de la Tronche.

    2008 Biennale Internationale du Livre d’Artiste en Lanaudière, Québec. Exposition collective gravure et livres d’artistes,

    «Autour de Mayeu Passa», La Terrasse.

    «Entre Ciel et Terre», Atelier Bobine, Grenoble.

    «Noir et Blanc», exposition collective de gravure sur bois organisée, Atelier Presse-Papier, Trois-Rivières, Québec.

    2005 «Retour du Québec», Festival d’Automne, Maison de la Poésie Rhône-Alpes, Saint-Martin d’Hères. Biennale Internationale du Livre d’artiste en Lanaudière, Québec. Le Prix International Saint-Denys Garneau 2005 a été attribué pour Ségala à l’occasion de la Biennale remis au Salon du Livre de Montréal, Québec.

    Les travaux d’Anne-Laure H-Blanc sont présents dans les collections de la Bibliothèque et Archives nationales du Canada et dans celles de plusieurs médiathèques françaises.

www.imagineo.fr